mercredi 11 décembre 2013

Publication du volume II de la correspondance d'Eugène Sue

Bonne nouvelle en cette fin d'année, Jean-Pierre Galvan publie aux Éditions Honoré Champion le tome II (1842-1845) de la Correspondance d'Eugène Sue, le célèbre auteur des Mystères de Paris (entre autres). L'occasion pour ses admirateurs et lecteurs de découvrir une période charnière dans la vie de l'écrivain. 

Présentation de l'éditeur : 


"De 1841 à 1845, Eugène Sue, jusqu’alors écrivain estimé, accède à la célébrité avec la publication de ses trois œuvres majeures : Mathilde, Les Mystères de Paris et Le Juif errant. Cette célébrité, dépassant largement les frontières nationales et les seuls milieux littéraires, joua un rôle déterminant aussi bien dans sa vie privée que dans sa carrière de romancier.
Ce second tome de la correspondance présente en détail l’histoire de la publication de ces textes : comment ils furent conçus, dans quelles circonstances ils furent publiés et quelle fut leur réception. On y voit comment Eugène Sue investit le champ social, comment le
dandy désinvolte, le romancier cynique de La Salamandre, se plaisant à démontrer « que la vertu est malheureuse et le vice heureux ici-bas », laisse peu à peu la place à l’auteur- acteur de romans en action, porteurs des espoirs des oubliés de la monarchie de Juillet. La publication de ces romans dans une presse en pleine mutation amena Eugène Sue à inventer une nouvelle écriture romanesque. Le roman, produit fini mis à la disposition des lecteurs, devient une œuvre en cours d’élaboration, sur la longueur de laquelle l’abonné du journal peut désormais influer. Le feuilleton-roman devient roman-feuilleton. Au fil des lettres et des documents qui y sont joints, c’est tout un pan de l’histoire de l’édition littéraire et des idées sociales qui se dévoile". 

Correspondance générale d'Eugène Sue. Volume II. (1842-1845), EÉditions Honoré Champion, 2013, 960 pages, 180 €. 

Pour rappel, le premier tome (1825-1840) était déjà paru à l'automne 2010. (plus d'informations : http://eugene-sue.sosblog.fr/Eugene-Sue-b1.htm)




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire