jeudi 12 avril 2012

Jack Kerouac au Musée des Lettres et Manuscrits

Jack Kerouac (1922-1969)


Excellente initiative du Musée des Lettres et Manuscrits, le tapuscrit original de Jack Kerouac du roman phare de la Beat Generation, Sur la Route (paru en 1957 aux Etats-Unis) sera présenté au public lors d'une exposition temporaire.  
Ce livre est connu pour avoir été écrit d'un seul jet par l'auteur qui mit seulement 3 semaines à l'écrire. Le manuscrit a été dactylographié sur un rouleau de téléscripteur long de 36 mètres ! Cependant, après de multiples refus de la part des éditeurs qui trouvaient le style un peu trop "fou-fou" (style très influencé par le surréalisme d'une part, et du free-jazz d'autre part), Kerouac du reprendre et corriger son premier jet et concéder quelques aménagements.

Tapuscrit de Sur La Route
Le manuscrit original a été vendu aux enchères 2.2 millions de dollars le 22 mai 2001 chez Christie's (son estimation avant la vente était de 1/1.5 millions de dollars). A l'époque, cette vente souleva l'indignation de nombreux écrivains et intellectuels américains pour qui la place de ce manuscrit était dans une bibliothèque ou une institution publique afin de permettre aux chercheurs de l'étudier. 

C'est Jim Irsay, le président des Indianapolis Colts, un club de football américain, qui s'en porta acquéreur. Fan de la première heure de la contre-culture underground, il décida très vite que ce manuscrit ne pouvait être cantonné à un coffre-fort. Par conséquent, après une légère restauration du manuscrit, il organisa une exposition itinérante à travers les Etats-Unis afin de montrer au public le précieux document. C'est à Paris désormais que nous aurons le loisir et le temps d'admirer le travail d'une des œuvres majeures de la littérature américaine. 





Du 16 mai au 19 août 2012 
222 boulevard Saint-Germain
Paris 7e arrondissement.  



2 commentaires:

  1. Merci pour l'info.
    Pour avoir relu récemment ce livre dans la version intégrale, je reste toujours un admirateur inconditionnel de ce livre. Dommage que les autres Kerouac que j'ai lu n'ai pas été, de mon point de vue, à la hauteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Entendu à France Inter, le scroll rolls on to Paris.......Merci à Walter Sales et son film à Cannes!

      Supprimer